Retour

 

Liste officielle des sommets des Alpes
de plus de 4000 mètres

 

Selon l' UIAA (Union Internationale des Associations d'Alpinisme)

 

Combien y a-t-il de sommets de plus de 4000 mètres d'altitude dans les Alpes?

Les listes publiées jusqu‘ici étaient en partie contradictoires, personne n‘ayant jamais pris la peine d‘établir et de faire reconnaître internationalement des critères uniques d‘évaluation. La situation est désormais plus claire, grâce aux efforts d'un groupe de travail international créé sur une initiative italienne.

Prémisses

Il n'existait pas, à ce jour, de liste "alpinistique" et topographique de référence univoque des sommets alpins de plus de 4000 mètres d'altitude. Les quelques listes établies dans le passé ne concordaient jamais, pour deux raisons surtout: d'une part, la morphologie alpine est complexe, présentant des sommets clairement individualisés mais également des sommets secondaires, épaules, aiguilles, etc. jusqu'à de simples contreforts et autres éminences peu marquées, points signalés sur les cartes mais ne portant souvent aucun nom. D'autre part, en raison même de cette grande variété de cimes et de points cotés, on n'avait pas établi jusqu'ici de critères bien définis permettant de distinguer les "vrais" sommets (voir liste principale ci-dessous) des reliefs ne revêtant aucun intérêt, ni "alpinistique" ni topographique (voir liste élargie).

Création du groupe de travail

Suite à la proposition d'un membre du CAI, Luciano Ratto, et sur l'avis favorable des présidents du CAI, du CAF et du CAS, ainsi que l'accord du secrétaire général de l' UIAA et de la commission de la documentation de l' UIAA, un travail de recherche a été entrepris et mené à bien dans les délais prévus. Il a été conduit sous la responsabilité d'auteurs de guides des trois clubs alpins des pays ayant des sommets de 4000 m sur leur territoire: Gino Buscaini pour l'Italie (assisté par les initiateurs du projet Roberto Aruga, Franco Bianco et Luciano Ratto), François Labande pour la France et Maurice Brandt pour la Suisse.

Critères de sélection

En partant de la définition de sommet (un point de la surface des Alpes qui s'élève avec un certain dénivellement du terrain tout autour, et qui possède une individualité), les critères choisis Visent à lever la difficulté indiquée ci-dessus. Ils ont en outre été définis en tenant compte du fait que la liste à établir est destinée aux alpinistes et qu'elle ne se fonde donc pas seulement sur les données topographiques (qui restent cependant l'élément fondamental), mais aussi sur d'autres critères plus subjectifs, susceptibles d'ailleurs de varier en fonction de l'évolution de l'histoire de l'alpinisme.

  • Critère topographique (T): Pour tout sommet, la différence entre son altitude et celle de la plus haute éminence voisine ne doit pas être inférieure à 30 mètres (distance qui, dans l'histoire de l'alpinisme, a longtemps correspondu à une longueur de corde). Ce critère peut être complété par la mesure de la distance (en projection horizontale) entre le sommet en question et la base d'un éventuel autre 4000 adjacent.
     

  • Critère morphologique (M): il prend en compte la structure d'ensemble et l'aspect d'un sommet (s'applique par exemple aux épaules, antécimes, etc.)
     

  • Critère "alpinistique" (A): il traduit l'importance d'un sommet du point de vue de l'alpinisme - niveau qualitatif des voies qui y conduisent, valeur historique, fréquentation.

    Application des critères et cas Particuliers

    Tous les 4000 qui satisfont au critère topographique correspondent à la définition de sommet et, par conséquent, ont été admis dans la liste des 4000 sans examen des deux autres critères. Les rares exceptions à cette première règle concernent surtout des gendarmes ou antécimes qui, bien qu'ils satisfassent au critère topographique, font partie intégrante d'un sommet bien individualisé (par exemple, le Grand Gendarme du Weisshorn), ou des éminences qui présentent un intérêt alpinistique et morphologique insuffisant (tel le Nez du Liskamm). Ces sommets ont donc été écartés de la liste. Tous les 4000 qui ne satisfont pas au critère topographique et qui figurent néanmoins dans la liste ont été admis à la lumière des deux autres critères (subjectifs) morphologique ou alpinistique.

    Quelques exemples

    Groupe des Ecrins

    • Pic Lory: aucun des trois critères n'est favorable, le fait d'être un noeud orographique ne suffit pas. Non inscrit.

    Groupe du Gran Paradiso

    • Il Roc: ne remplit pas le critère T (28 m), critères M et A aussi défavorables. Non inscrit dans la liste.

    Massif du Mont Blanc

    • Mont Blanc de Courmayeur: ne remplit pas le critère T (topographique): moins de 10 m de dé nivellation par rapport au Mont Blanc. Mais la distance depuis ce dernier est considérable (600 m). Répond bien aux critères M (morphologique) et A (onomastique). Inscrit dans la liste.

    • Grand Pilier d'Angle: critère T défavorable (simple épaule), mais critères M et A très favorables. Inscrit.

    • Pointe Mieulet: aucun des critères n'est rempli. Non inscrit.

    • Pic Eccles: aucun des critères West rempli (déniv. ca. 20 in). Non inscrit.

    • Grandes Jorasses: Les cinq sommets de ce groupe culminant à plus de 4000 m ont été considérés comme un ensemble homogène mais divisible. Ils ont donc été inscrits tous les cinq dans la liste.

    • Aiguilles du Diable: Seule la Corne du Diable ne remplit pas le critère T (déniv. 17 m). Critères M et T très favorables. Comme pour le Grandes Jorasses, elles ont étés toutes 'inscrites dans la liste.

    • Pointe Eveline: aucun des critères n'est rempli. Non inscrite.

    Alpes Valaisannes

    • Aiguille du Croissant: déniv. 20 m seulement, critères M et A peu favorables. Non inscrite.

    • Pic Tyndall: Ne remplit pas le critère T, et insuffisamment les deux autres. Non inscrit.

    • Breithorn de Zermatt: Sa longue arête comprend cinq sommets. Les sommets occidental, central, oriental et la Pointe 4106 satisfont tous au critère T (différences d'altitude de 80 m, 80 m, 90 ni, 50 m, respectivement). Ils sont en outre assez éloignés l'un de l'autre et aucun d'entre eux ne domine les autres de manière évidente. Ils ont donc été inscrits tous les quatre dans la liste. Quant à la Roccia Nera, elle ne répond pas au critère T mais satisfait bien aux critères M et A. Inscrite donc, elle aussi.

    • Balmenhorn: Ne remplit aucun des trois critères. Non inscrit.

    Alpes Bernoises

    • Wengen-Jungfrau: Ne remplit aucun des trois critères. Non inscrite.

    Détermination de l'altitude

    L'altitude indiquée pour chacun des 4000 de la liste est celle qui figure sur la carte la plus récente du pays concerné. Si la montagne fait frontière et que les cartes des pays concernés divergent, les deux altitudes sont indiquées.

    Résultats

    Il en résulte ainsi une liste officielle comprenant 82 sommets, ainsi qu'une deuxième liste élargie de 46 autres sommets de plus de 4000m ne satisfaisant pas aux critères mentionnés plus haut.

 UIAA-Bulletin Nr, 145 March 1994


 

Massif de la Bernina (1)

Piz Bernina 4049 m

Alpes Bernoises (9)

Aletschhorn 4195 m
Jungfrau 4158 m
Mönch 4099 m
Gross Fiescherhorn 4049 m
Hinter Fiescherhorn 4025 m
Gross Grünhorn 4044 m
Finsteraarhorn 4274 m
Schreckhorn 4078 m
Lauteraarhorn 4042 m

Massif des Ecrins (2)

Barre des Ecrins 4101 m
Dôme de Neige des Ecrins 4015 m

Massif du Grand Paradis (1)

Gran Paradiso 4061 m

Massif du Mont Blanc (28)

Aiguille de Bionnassay 4052 m
Dôme du Goûter 4306 m (I) - 4304 (F)
Mont Blanc / Monte Bianco 4810 m
Monte Bianco di Courmayeur 4765 m
Picco Luigi Amedeo 4470 m
Mont Brouillard 4068 m
Punta Baretti 4006 m
Grand Pilier d'Angle 4243 m
Aiguille Blanche de Peuterey 4114 m
Mont Maudit 4468 m (I) - 4465 (F)
Mont Blanc du Tacul 4248 m
L'Isolée 4114 m
Pointe Carmen 4109 m
Pointe Médiane 4097 m
Pointe Chaubert 4074 m
Corne du Diable 4064 m
Dent du Géant 4014 m (I) - 4013 (F)
Aiguille de Rochefort 4001 m
Dôme de Rochefort 4015 m
Pointe Margherita 4065 m
Pointe Elena 4045 m (F) - 4042 (I)
Pointe Croz 4110 m (F) - 4108 (I)
Pointe Whymper 4184 m (F) - 4180 (I)
Pointe Walker 4208 m (F) - 4206 (I)
Les Droites 4000 m
Aiguille du Jardin 4035 m
Grande Rocheuse 4102 m
Aiguille Verte 4122 m


Alpes Valaisannes (41)

Combin de Valsorey 4184 m
Combin de Grafeneire 4314 m
Combin de la Tsessette 4141 m
Dent d'Hérens 4179 m (I) - 4171 (CH)
Monte Cervino/Matterhorn 4478 m
Dent Blanche 4357 m
Bishorn 4153 m
Weisshorn 4506 m
Ober Gabelhorn 4063 m
Zinalrothorn 4221 m
Breithorn W West 4165 m (I) - 4164 (CH)
Breithorn central 4160 m (I) - 4159 (CH)
Breithorn Est 4141 m (I) - 4139 (CH)
Breithorn (Pointe 4106) 4106 m
Roccia Nera 4075 m
Pollux 4092 m (CH) - 4091 (I)
Castor 4228 m (CH) - 4221 (I)

Lyskamm W 4481 m (I) - 4479 (CH)
Lyskamm E 4527 m
Punta Giordani 4046 m
Piramide Vincent 4215 m
Corno Nero 4322 m
Ludwigshöhe 4342 m (I) - 4341 (CH)
Parrotspitze 4436 m (I) - 4432 (CH)
Signalkuppe / Punta Gnifetti 4554 m
Zumsteinspitze / Punta Zumstein 4563 m
Dufourspitze / Punta Dufour 4635 m
Nordend 4612 m (I) - 4609 (CH)
Strahlhorn 4190 m
Rimpfischhorn 4199 m
Allalinhorn 4027 m
Alphubel 4206 m
Täschhorn 4491 m
Dom 4545 m
Lenzspitze 4294 m
Nadelhorn 4327 m
Stecknadelhorn 4241 m
Hohbärghorn 4219 m
Dirruhorn 4035 m
Weissmies 4023 m
Lagginhorn 4010 m