[BACK]

[FR]
[EN]
  Réalisé le 17 juillet 2006

 

 

Un parapente sur le sommet du ...

Cervin 4478 m

 

"... J'ai un cadeau pour mon ami Simon, qui rêve de gravir le Cervin et de décoller là haut.

Simon, ce cadeau est un caillou du sommet que tu dois maintenant remettre à sa place. Nous irons ensemble, c'est promis. Je suis allé voir là haut si on pouvait poser nos ailes et j'ai vu que c'était possible."

 

J'avais écris ces quelques lignes à la fin du récit de l'ascension de mon 15ème 4000 il y a tout juste un an et depuis ce jour l'histoire s'est construite. De longues soirées d'hiver en journées de pluie nous avons passé du temps pour revoir ces photos mais aussi de nombreuses prises de vues aériennes avant de trouver la motivation absolue pour réaliser une nouvelle ascension et surtout un vol en parapente du sommet.

L'hiver passe, le printemps file et voilà enfin l'été. Jour après jour Simon déchiffre les infos du satellite Noaa qui tombent sur son PC. Les pilotes ayant décollés du Cervin se comptent sur les doigts de la main on le sait et nous devons attendre le jour J.

Vers le 12 juillet les modèles météo de Noaa annoncent que de bonnes nouvelles, le jour J sera le 16 juillet 2006.



La montée au refuge (Hörnlihütte) - 3260 m - Samedi 15 juillet 2006

Contrairement à l'an dernier où j'étais au Cervin en solo, cette année nous partons à cinq. Alexandra et Nadège nous accompagnent au refuge. Nico est bien entendu de la partie et c'est de Täsch que tout ce petit monde embarque dans le train en direction de Zematt. C'est après une rapide traversée du village que nous apercevons enfin cette interminable pyramide qui semble vouloir percer le ciel.

cervin (01) cervin (02) cervin (03) cervin (04)
       
cervin (05) cervin (06) cervin (07) cervin (08)
       

 

 

Depuis Schwarzee à près de 2500 m la randonnée est belle pour atteindre le refuge. En deux heures nous prenons le temps de dévorer toutes ces images autour de nous. Au pays des 4000 il faut savoir regarder haut et loin pour profiter de tout et trouver cette part de rêve qui nous anime.

Nous arrivons au refuge un moment avant le repas du soir. Juste le temps de déguster une bonne bière et un thé pour certains face au Mt Rose. Un instant après, Alexandra et Nadège profitent du calme de la haute montagne alors que les candidats au Cervin s'en vont repérer les premiers mètres de l'escalade.

cervin (09) cervin (10) cervin (11) cervin (12)
       
cervin (13) cervin (14) cervin (15) cervin (16)
       
cervin (17) cervin (18) cervin (19) cervin (20)
       
cervin (21) cervin (22) cervin (23) cervin (24)
       
cervin (25) cervin (26) cervin (27)
     

L'ascension par l'arête Hörnli - Dimanche 17 juillet 2006

Il est 3 h 30 et le classique brouaha qui suit le réveil du dortoir me dérange un peu plus qu'à l'habitude. Ce matin, Alexandra est à côté de moi et va rester sous la couverture. Je me penche vers elle pour lui déposer sur la joue un tendre baiser. "Fais attention" me dit-elle d'une voix douce. C'est toujours dans ces moments là que je cherche la  force qui arrive à m'extraire de mon sommeil et que je réalise la puissance de ma passion pour la montagne.

Quelques minutes après, je retrouve mes compagnons de cordée en pleine nuit au coeur de la montagne. Le bruit des chutes de pierres et de séracs donnent à l'ascension une ambiance toute particulière. Sur le Cervin, il règne toujours une atmosphère spéciale qui incite chaque alpiniste à la prudence comme pour rendre l'ascension plus sereine et peut être rendre hommage à ceux qui ont perdu la vie sur ces pentes.

cervin (28) cervin (29) cervin (30) cervin (31)
       
cervin (32) cervin (33) cervin (34) cervin (35)
       

Nous arrivons enfin à la cabane Solvay au moment où les premières lumières illuminent le sommet. Cet abri de secours marque la barre symbolique des 4000 mètres et le calme de la météo nous motive encore plus. 

4200 mètres est le point de nombreux abandons. Les difficultés à se croiser sur la même corde fixe, le retard sur l'horaire ou la fatigue peuvent inciter des alpinistes à renoncer. Pour Nicolas et Simon, rien de tout ça et nous gagnons les 4478 m du sommet dans une joie immense.

cervin (36) cervin (37) cervin (38) cervin (39)
       
cervin (40) cervin (41) cervin (42) cervin (43)
       
cervin (44) cervin (45) cervin (46) cervin (47)
       
cervin (48) cervin (49) cervin (50) cervin (51)
       
cervin (52) cervin (53) cervin (54) cervin (55)
       
cervin (56) cervin (57) cervin (58)
     

 

L'arrivée au sommet, ...  le décollage !

 

Comme au Mont Blanc ou sur tout autre sommet mythique, l'arrivée au Cervin est  un moment insaisissable, inoubliable. Pierre Pagani (fondateur de Parapente Mag') est un des rares pilotes à avoir pris son envol sur ce lieu. Sur l'arête sommitale je croise un de ses amis, guide de haute montagne au courant de nos intentions avec qui j'avais parlé la veille. "Salut les gars ! Le vent est vraiment top, c'est super. A vous de faire le bon choix maintenant ..."

Quelques secondes plus tard après les traditionnelles accolades qui sonnent l'arrivée au sommet, Simon semble motivé pour tenter un décollage pendant que Nico prends des photos. Nous étalons rapidement son aile alors qu'il descend en contrebas pour se positionner sous la voile piolet à la main !!!!   Mon esprit vagabonde entre excitation et inquiétude puis je retrouve des idées claires et fais le choix d'une descente à pied. Ma décision est prise, je ne regrette rien.

Comme d'habitude sur cette montagne une multitude d'hélicoptères passe et repasse devant le sommet pour tenter de faire découvrir à quelques touristes aisés la saveur de la haute montagne. Mais aujourd'hui la présence d'un parapente au sommet du "Matterhorn" (Cervin en Suisse Allemand) change un peu les habitudes. Plus tard nous assistons à un véritable défilé aérien de l'hélico de Air-Zermatt, clou du spectacle, faisant sans cesse le plein de touristes.

cervin (59) cervin (60) cervin (61) cervin (62)
       

 

Un vent de Nord de 15 - 20 km/h permet normalement de décoller dans des conditions optimales mais les suspentes de la voiles s'emmêlent dans les cailloux coupants qui dépassent de la neige et le bruit des machines laisse imaginer les turbulences induites par les hélicoptères. Après quelques tentatives de gonflage, notre pilote remonte la pente en prenant ses suspentes à la main et décide finalement de redescendre avec nous. La neige sous les crampons a une fâcheuse tendance à chasser..

Si la descente par la voie des airs est toujours la cerise sur le gâteau, profiter de la vue depuis le sommet reste l'essentiel plaisir de toute ascension, et redescendre à pied fait rêver à tous les prochains vols qui suivront...

Nous pensons que ceux qui ont décollés ici l'ont fait avec beaucoup plus de neige et donc sur un sol moins rocheux. N'oublions pas non plus que leurs exploits ont été réalisés il y a longtemps à l'heure où les parapentes n'étaient que des bouts de tissus avec quelques grosses ficelles. Et surtout nous ne devons pas oublier que ceux qui ont marqué l'histoire du parapente au Cervin s'appelle : Boivin, Escoffier, Pagani ... Bravo !

Votre geste nous fera encore rêver de nombreuses années !

 

cervin (63) cervin (64) cervin (65) cervin (66)
       
cervin (67) cervin (68) cervin (70) cervin (71)
       
cervin (72) cervin (73) cervin (74) cervin (75)
       
cervin (76) cervin (77)
   

La descente du Cervin ... à pied !

 

Après toutes ces émotions nous quittons le sommet avec beaucoup de retard sur l'horaire de course ... forcément !

La prudence doit rester de rigueur pour ces quelques heures d'effort malgré la fatigue. La descente sera longue pour gagner le refuge Hörnli mais notre joie d'avoir gravi le Cervin nous donne du courage pour boucler la boucle de manière classique.

cervin (78)

Pendant ce temps, Alexandra et Nadège profitent tranquillement de la douceur des alpages Valaisans pour rejoindre Zermatt. Entre ce village et le sommet du Cervin, il existe un monde que nous aimons ... celui du rêve et de la passion.

cervin (79) cervin (80) cervin (81) cervin (82)
       
cervin (83) cervin (84) cervin (85) cervin (86)
       
cervin (87) cervin (88) cervin (89) cervin (90)
       
cervin (91) cervin (92) cervin (93) cervin (94)
       
cervin (95) cervin (96)
   

 

Attention - En dehors d'une acclimatation à l'altitude, le décollage en parapente du sommet du Cervin demande une grande expérience, une maîtrise parfaite de sa voile ainsi qu'un gros mental. Les angles de pentes visibles sur les photos peuvent tromper. Je vous assure que la pente est vraiment forte et qu'aucune erreur n'est acceptée.  Fab'

cervin(00)

Texte © Skyandsummit.com  :  Fabrice BRUN

Photos © Skyandsummit.com : Alexandra HOTE - Nico HELMBACHER - S. PERRIARD - Fabrice BRUN

3 février 2007. Je vous présente ici quelques rares photos du premier vol en parapente du sommet du Cervin en 1984 par Pierre Gevaux. On peut voir de manière évidente sur la première photo que le sommet était bien plus enneigé qu'en 2006.

Je connais Pierre depuis plusieurs années. Auteur de nombreux exploits en parapente, il a notamment été le premier a décoller d'un sommet de 8000 m (Gasherbrum 2 - 8035 m). Il est désormais à la tête d'une école de parapente à la Clusaz en Haute Savoie (Ecole Rêve d'Icare), n'hésitez pas à lui rendre une petite visite.

Merci pour ces images.

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci aux partenaires du projet "Au delà des 4000" :