Retour

Évasion du 6 janvier 2007

 

Nouveauté sur ce site. Un diaporama en musique pour profiter au mieux de l'évasion:

Diapo en musique

 

La Pointe du Midi - 2364 m

"La solitude retrouvée"

 

C'est décidé ! Ce matin je me lance. Voilà bien longtemps que je ne suis pas allé la voir tout seul pour passer un moment avec elle. Mon coeur bât si fort à l'idée de la retrouver, je parle bien sûr de la Montagne. Alexandra m'autorise un court instant cette infidélité, elle sait que j'ai besoin de vivre ces moments essentiels pour mon équilibre au quotidien.

J'ai depuis toujours pensé qu'il y avait deux façons de pratiquer la montagne : soit en groupe (2 ou plus), soit en solo. Cette dernière m'a souvent apporté des moments de bien-être indescriptibles où l'on trouve enfin le temps de la réflexion sur soi même. Il n'est pas rare non plus de penser à sa façon de vivre, ses choix de vie et de se dire qu'on est heureux d'être dans cette région, une conclusion évidente en somme.

La Pointe du Midi du haut de ses 2364 m est située dans le massif des Bornes proche des Aravis. On peut l'atteindre par le Reposoir (au dessus de Cluses) ou par le Grand Bornand via le col de la Colombière. Je choisis aujourd'hui de chausser les skis à quelques kilomètres du village du Reposoir à l'endroit même où le chasse neige à stopper son travail sur la route du célèbre col. A l'heure où les premiers rayons du soleil illuminent le massif, me voilà déjà en route vers la combe de Balafrasse. 

photo 001 photo 002 photo 003 photo 004
La pointe Dzérat - 2278 m Trace d'un animal et la mienne ! Tout au fond, le Buet 3099 m La Pointe Blanche - 2436 m
       
photo 005 photo 006 photo 007 photo 008
Pointe du Midi à gauche et la brèche Les Aravis au fond Pointe Blanche - Combe de Balafrasse Un chamois me trace la route
       
photo 009 photo 010 photo 011 photo 012
Combe de Balafrasse et Aravis Seul dans cet univers Le sommet Trace d'animal sur la Pte Dzérat
       
photo 013 photo 014 photo 015 photo 016
Passage un peu délicat vers le sommet Le plateau de Cenise Traces du chamois vers le sommet La vallée de l'Arve en bas
       

La montagne est magique aujourd'hui. La raison ? L'absence de trace dans la neige. Personne autour de moi, aucune âme qui vive et l'ambiance en devient même surprenante par ce samedi matin ensoleillé. La seule présence des bouquetins apporte un peu de mouvement au coeur de ce paysage d'hiver. Le gypaète lui aussi doit être partit en vacance, ce rapace de 3 mètres d'envergure ne passe pas inaperçu quand il décide de venir me narguer le long des reliefs profitant ainsi des ascendances. Ce matin je n'en vois pas l'ombre d'une aile.

En haut de la combe de Balafrasse, la brèche sous la Pointe du Midi se dessine clairement et il y a assez de neige pour gravir ces pentes orientées plein sud skis aux pieds. Je pose mes spatules 100 mètres sous le sommet pour escalader les dernières pentes. Moment rare à cette altitude, un chamois me trace le chemin dans la neige jusqu'au sommet avant de se faire surprendre par ma présence quelques mètres derrière lui. Contrairement au bouquetin, le chamois est très difficile à approcher et sa méfiance en fait un animal extrêmement rapide même en terrain difficile. J'en ai eu la plus belle des démonstrations lors de son passage devant moi à mon arrivée près de la croix. Le temps de sortir et mettre en marche mon appareil photo, soit environ 4 secondes 15 et voilà le chamois déjà 80 mètres en dessous "droit dans l'pentu" à plus de 30 km/h !!!! Inutile donc de vous faire voir les photos de cette scène, vous n'y verriez que du flou.

 

photo 017 photo 018 photo 019 photo 020
La vallée de l'Arve Mont Blanc et Pointe Percée La croix au sommet La Tournette au fond
       
photo 021 photo 022 photo 023 photo 024
Profiter de la solitude ! Vers la Pointe d'Areu (Aravis Nord) Croiser ces traces de montée Chalets de la Colombière
       

Je profite de l'absence de vent au sommet pour faire une pause casse-croûte face au paysage de toute beauté. J'aperçois 2 personnes au sommet de la Pointe Blanche voisine d'un ou deux kilomètres. Je vois aussi des skieurs dans mes traces plus bas dans la combe, mais personne ne vient de ce côté. Ils montent au col de Balafrasse, là où il y a tout juste 1 an je faisais mes armes dans les pentes raides côté ouest lors de la traversée du Bargy avec Jérémy et les autres ... La température est étonnamment douce pour la saison, vaste sujet sur lequel je ne vais pas m'étendre mais l'alarme est tirée et certains spécialistes parlent d'un hiver record mais pas dans le sens qu'on souhaiterait l'entendre.

La descente est un vrai régal même si la quantité manque, la qualité de la neige est au rendez-vous et j'ai la chance de trouver de bonnes conditions sur les 3/4 supérieurs de la course. A voir les traces des autres skieurs cet avis doit être partagé. Je fais une courte pause vers les chalets de la Colombière où quelques bouquetins se prélassent au soleil avant de retrouver la route du col pour me laisser glisser tranquillement jusqu'à la voiture.

photo 025 photo 026 photo 027 photo 028
Les Dents du Midi La Pte du Midi tout en haut Voilà les Bouquetins Le Nord des Aravis au fond
       
photo 029 photo 030 photo 031 photo 032
Quelle pose ! Des images que j'aime Dernières pentes avant la route La route du col de la Colomière
       
 

 

 

 

Texte et photos © Skyandsummit.com  : Fabrice BRUN